| Hôtels | Gastronomie | Météo | Culture |

Ballermann

Dans les années soixantes, l’Espagne a, pour des raisons économiques, favorisé un tourisme qui a bétonné sa côte et qui ignore sa culture. Un tourisme de masse que j’appellerais nationaliste puisqu’il s’agit que les Allemands restent entres eux dans leurs ghetto, que les anglais restent entres eux dans leurs ghetto, que les Français.... Majorque en est l’exemple typique. Plusieurs quartiers ont été réservé à une certaine population, des villages entier y ont même été construit pour accueillir ces touristes.

Santa Ponça est un de ces villages Anglais. Mais le pire du pire est ce front de mer construit à Palma de Majorque, il s’appelle Ballermann.

Il vaut mieux parler Allemand à Ballermann, aimer les saucisses, les shorts en cuir et boire de l'alcool en très grosses quantité à n’importe qu’elle moment du jour ou de la nuit. Un peu comme si vous étiez à l’Oktober Fest à Munich, sauf que vous êtes à Majorque, en Espagne. Alors pourquoi ne pas aller plutôt à Munich?


Ballermann